Roza Lallemand – Angoulême 2018 – Trophée Roza Lallemand
  • Espace Lunesse, rue paul Mairat, 16000 Angoulême

Roza Lallemand

Roza Lallemand fut une grande joueuse d’échecs française, une femme d’exception, charmante, discrète et cultivée, très appréciée de toutes les personnes qui la côtoyaient. D’origine coréenne, née le 8 aout 1961, elle a émigré en URSS en 1966 où elle a vite été remarquée pour son talent de joueuse d’échecs. Elle intégra une école moscovite pour jeunes espoirs et poursuivit en parallèle ses études qui lui permirent d’obtenir son diplôme de bibliothécaire.Dans le même temps elle décrocha le titre de « Maitre des sports » aux échecs .

A la chute du mur de Berlin, en 1989, Roza parvint à jouer à l’ouest de l’Europe. Elle rencontra alors Daniel Lallemand, qu’elle épousera. De nationalité française à partir de 1997, elle défendit nos couleurs aux Olympiades à de maintes occasions et fut la première française à obtenir, en 2000, le titre de grand-maître féminin. En 2001, à Léon, elle remportera le championnat d’Europe par équipe féminine aux côtés de Marie Sebag et Maria Leconte. C’est aussi à cette époque qu’elle joua en Top 16 pour le célèbre club de Monaco, dont l’équipe se hissa au plus haut niveau, à quatre reprises. Elle rejoignit ensuite, en 2007, un autre grand club, celui de Bischwiller.

En 2002, elle fut la première titrée à participer au nouveau championnat de France féminin de parties rapides et le remporta. Elle participa à chacune des éditions suivantes et se hissa régulièrement sur le podium. Elle obtint une nouvelle fois le titre en 2006 et contribua largement au développement de ce championnat de France féminin.

Le 25 août 2008, alors qu’elle vient juste d’achever, à Pau, le National féminin à la sixième place, Roza succomba à une crise cardiaque à la stupeur générale ! Elle n’avait que 47 ans. Depuis, à la demande de la Directrice nationale des féminines, le championnat de France rapide féminin porte le nom et le visage de Roza Lallemand, hommage appuyé d’une fédération, et d’une communauté, attristées par une si subite disparition. Depuis 2014, le logo de cette compétition porte son nom et ce championnat connaît chaque année, un véritable succès ! Cette année, nous rendrons hommage à cette grande joueuse disparue beaucoup trop tôt .